2016 PPSF participe au projet des jardins paysage en vallée du Lot

Un jardin imparfait qui invite à l’Errance
mardi 12 avril 2016

Les bénévoles du jardin dans été accompagnés par Alice Freytet missionnée par le PNR ( plan , dessins etc , installation.... )

L’association Paysage et Patrimoine Sans Frontière /Antenne Cahors toujours partenaire du Festival Cahors Juin-Jardins participe à la deuxième édition du parcours des jardins -paysage en Vallée du Lot

La thématique 2016 est

LE JARDIN EN MOUVEMENT

Rappel : Qu’est-ce que le jardin en mouvement ?

Le jardin en mouvement, c’est une théorie développée par Gilles Clément.

Cette idée est fondée sur le mouvement physique des espèces végétales.

Notre projet pour décliner la thématique s’est organisé autour de réflexions telles que

Le mouvement peut renvoyer

1. au «  dynamisme des couleurs et à la lumière »

C’est ainsi que nous avons choisi la couleur bleue qui pourrait dominer dans notre jardin ( plantation de graminées bleues .....)

2. à la place des insectes dans le jardin

En effet il a été observé que …….. les fleurs bleues attirent les insectes

Dans un environnement vert chlorophylle, les fleurs se détachent visuellement ... pour notre œil d’humain, mais aussi pour les yeux des insectes !

Ils ne voient cependant pas les couleurs de la même manière que nous. Leur œil est capable, pour beaucoup d’entre eux, de ne voir que 3 couleurs : le jaune, le violet/bleu, et l’ultraviolet (et éventuellement le proche infrarouge pour certains insectes).

Ce n’est donc pas un hasard si bon nombre de fleurs sauvages sont jaunes (boutons d’or, pissenlit, épervière, molène, lotier, chrysanthème des moissons, coucou...) ou bleues (bleuet, chicorée, bugle, sauge, centaurée, vipérine, véronique...).

3. aux plantes voyageuses

  • Le jardin en mouvement qui est baptisé ‘ Invitation à l’Errance peut et se doit de faire la fête aux plantes voyageuses

Le thème du voyage des plantes est à la fois un outil pédagogique remarquable et pour tous et l’occasion de découvrir des plantes d’ici et d’ailleurs,

Les plantes du XXIe. Siècle, qu’elles soient alimentaires, textiles, médicinales ou rituelles ... sont issues d’une très longue histoire et ont souvent beaucoup voyagé avant d’arriver jusqu’à nous.

Christophe Colomb, par exemple, est un des précurseurs de la mondialisation, en découvrant l’Amérique, il fournit à l’Europe : pomme de terre, tomate, tabac, piment, maïs, haricot,cacao...

Les données archéologiques, linguistiques, et les récits de voyages témoignent de l’origine Indienne des épinards, concombre, basilic, aubergines, poivre, gingembre...

Ce jardin partagé qui a une vocation pédagogique se prête bien à mettre en valeur certaines de nos plantes comme la tomate, la pomme de terre, l’aubergine etc. et les 3 sœurs d’Amérique

Comment mettre en valeur ces plantes ?

  • Fabriquer des panneaux pédagogiques
  • Des valises pour plantes migrantes (vieilles valises au détour des allées etc.) ?
  • Des étiquettes Individuelles avec nom, origine,proverbe origine, vertu ?
  • Réaliser des modes de cultures originales

1. Tours à pommes de terre

2. Plantation de tomates et fabrication de tuteurs ‘véritables installations artistiques’

3. Un carré avec les 3 sœurs d’Amérique (mais, haricot,citrouille)

Ces 3 plantes sont sœurs car dans les jardins indiens d’Amérique du Sud elles sont plantés ensemble.

Ces peuples avaient remarqué que les 3 plantes s’entraident dans leur croissance : les feuilles du mais protègent les courges du soleil tandis que leur tige servent de tuteurs pour les haricots grimpants qui s’y enroulent